Le Carnaval de Rio pour les Nuls

C’est l’événement de l’année au Brésil et c’est en ce moment!

Pour les nuls incultes novices, je vais vous expliquer les 2-3 trucs que j’ai appris ces derniers jours ici à Rio sur cet événement gigantesque. Je ne suis vraiment pas une spécialiste du Carnaval mais il m’est impossible de ne pas en parler.

La première chose à savoir c’est qu’il y a la compétition officielle et le Carnaval de rue. Ce sont 2 choses totalement différentes.

  • La compétition officielle, c’est 2 jours de défilés dans le Sambodrome ( du dimanche matin au mardi matin). Le Sambodrome est en fait une portion de rue avec des gradins de chaque côté.
Le sambodrome de Rio

Le sambodrome de Rio

Ce sont des écoles de sambas sélectionnées qui défilent. Ne croyez pas que c’est le joyeux bazar et que tout le monde s’amuse. Non, c’est très organisé et très sérieux. Il y a deux « ligues » dans le Carnaval: la première et la deuxième division ( elles s’appellent pas comme ça mais au moins tout le monde comprend, même les footeux pas trop doués!). Comme c’est une compétition, on peut descendre ou monter d’une division en fonction des résultats!  Des juges évaluent les prestations selon 9 critères : respect du rythme, beautés des costumes, chanson, etc. Les enjeux sont énormes au niveau de la réputation et du prestige dans tout le pays. Il n’y a en France aucun événement comparable au Carnaval! C’est vraiment une tradition majeure pour tous!

C’est aussi un enjeu de taille en termes économiques. Par exemple, l’école qui a gagné en 2014 ( Unidos da Tijuca) a un budget de 17 millions de Reais! C’est astronomique! ( divisez par 3 pour la valeur en euros) Elle emploie 80 personnels fixes et 380 temporaires! Les écoles travaillent toute l’année pour ce défilé qui ne durera qu’une heure.

Assister à ces défilés au Sambodrome n’est pas donné à tout le monde. Il faut déjà comprendre comment obtenir une place. Tu dois savoir qu’il y a des jours particuliers pour acheter et si tu rates le coche, tu auras le message « esgotado » (=épuisé). Tu dois comprendre qu’il y a un site officiel mais aussi des agences qui te proposent de le faire pour toi. Et enfin tu dois essayer de comprendre les différents types de place! Honnêtement, déjà à cette étape, j’étais larguée! Eh oui, j’ai dû lire et relire les sites en portugais, en anglais, en portugais, etc…..Soit dit en passant, je pense que tout gamin brésilien comprend ça avant de savoir lire, mais bon, je ne suis pas un gamin brésilien! Donc, quand tu as compris le principe des bonnes et mauvaises places, que tu te félicites pour ta pugnacité,  eh bien, tu regardes les prix et là, tu tombes de ta chaise! Ne crois pas que c’est à la portée de n’importe quel gamin brésilien! Selon l’emplacement, les prix varient de 85 Reais ( derrière un poteau, vue sur les wc!) à 1200 reais ( petite cabine VIP).  Il est aussi possible depuis quelques semaines d’assister, le week-end, aux répétitions de chacune des écoles au Sambodrome. C’est gratuit et les gradins sont pleins!

Rapidement, on a écarté l’idée d’aller au Sambodrome pour le Carnaval « officiel ». Honnêtement, je ne suis pas vraiment fan des grands rassemblements festifs qui durent des heures ( Benoit non plus). Ma curiosité a des limites. Je n’aurai pas mon tampon « a assisté au Carnaval de Rio ». C’est pas grave, j’ai le tampon  » a assisté à un match au Maracana ». Selon mon chéri, ça vaut beaucoup beaucoup plus! En 2009, on était déjà à Rio au moment du Carnaval ( par pur hasard) et le spectacle de rue nous avait déjà bien suffi. Vous voulez savoir ce qu’il se passe dans la rue?

  • Le Carnaval de rue: C’est le carnaval version Off. Ce n’est en rien dévalorisant, au contraire! c’est la fête pour tous et dans toute la ville! Ça commence dès les premiers jours de février, tous les weeks-ends. Des chars avec des groupes identifiés défilent dans les rues de la ville, avec un parcours et des horaires. Tout cela est bien organisé. Il y a un site internet avec toutes les informations et même une application mobile pour tout savoir en temps réel.  On va dire que ce sont des défilés de rue du même style qu’une gay-pride : des chars où dansent et chantent des gens très colorés, une foule qui suit en chantant, dansant et buvant. Chaque groupe appelé « bloco » a un nom et une physionomie particulière: certains représentent leur quartier ou leur bar préféré, d’autres sont destinés aux enfants. Certains noms sont assez drôles : »Suvaco do Cristo » (« l’aisselle du Christ »),  « Que Merda é essa ?! » Pas besoin de traduction…

Samedi dernier, il y avait 65 défilés à Rio! Moi, je suis allée me joindre au défilé du bloco appelé  » Simpatía é quase amor » ( la sympathie est presque de l’amour). Ils sont drôles avec leurs titres, vous ne trouvez pas?

Bloco

Bloco « Simpatia é quase amor »

Le défilé longeait le bord de mer au niveau d’Ipanema. Un bloco simple et sympa, tout en jaune et violet, qui défilait pour la 31° année consécutive!!! Une ambiance assez « peace and love »! Une foule ( 80 000 personnes tout de même!) qui suivait en dansant mais aussi beaucoup de monde qui marchait aux alentours et buvait! Qui buvait beaucoup, je dois dire! Bières et caïpirinhas coulaient à flot. Beaucoup de vendeurs ambulants rivalisaient de slogans pour appâter le client. J’ai été étonnée de voir qu’il y avaient beaucoup de vendeurs accrédités pour le Carnaval. Et autant qui ne l’étaient pas! Concurrence déloyale, non? Rassurez-vous! Je m’en suis pas mêlée!

Des groupes de jeunes venaient visiblement surtout pour draguer. J’ai observé une scène rigolote juste devant moi: le chasseur a repéré la jolie gazelle blonde, il l’a en ligne de mire, s’approche, la veut à sa merci sous les encouragements de ses copains chasseurs mais la gazelle se rebiffe, accélère, slalome entre les gens et se défile! Dure, la vie à 15 ans! Pas grave, ami chasseur, bois une bière pour oublier!

Le groupe " Simpatia é quase amor" derrière leur char

Le groupe  » Simpatia é quase amor » derrière leur char

Il y avait des gens de tous les âges, avec souvent un accessoire de déguisement : un chapeau, un collier de fleurs sur la tête. Certains étaient un peu plus déguisés…Quelques travestis ( d’où l’impression de Gay-Pride!)

J’ai bien aimé l’ambiance! Je faisais juste gaffe avec mon appareil photo pour ne pas attirer l’attention des picks-pockets. La plupart du temps, je me suis rapprochée des agents de sécurité pour faire ces photos! J’ai eu l’impression qu’à 17h, certains étaient juste au tout début de la fête. La soirée allait être longue …. Moi, j’ai bien sagement bu de l’eau, mangé une petite pâtisserie dans une rue adjacente et je suis rentrée retrouver Benoit, en train de lutter contre une espèce de virus qui l’immobilise depuis quelques jours.

Vendredi prochain commence la compétition officielle. Pendant 4 jours qui seront fériés, Rio va vivre à 300 % au rythme de la samba et du Carnaval. Je vous en dirai plus dans les prochains jours!

Pour plus d’informations sur le Carnaval:

  • Un site francophone qui est la bible du Carnaval : ici
  • Des explications simples du super site « Le petit journal » ( destiné aux expatriés) : ici et

Les photos du Carnaval au Sambodrome sont extraites du Net et libres de droits. Les autres sont les miennes.

Publicités

3 réflexions sur “Le Carnaval de Rio pour les Nuls

  1. Coucou ,même si tu as un peu plus que 15 ans ,fais attention dans les rues du Carnaval !!!!! la drague n’a pas d’âge !!!!et penses à rejoindre ton chouchou malade ,,,,pas trop grave j’espère ??
    Bon rétablissement à Benoit ,bises à vous deux aux rythmes endiablé du Carnaval

    J'aime

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s