Venez, on vous emmène dans les îles Fidji !

Fidji, Fidji… Franchement, rien que le nom « Fidji », ça fait rêver, non ? Il y a quelques destinations qui ont le pouvoir de nous faire fantasmer juste avec la prononciation de leur nom ! Pour nous, il y avait Casablanca, Porto-Rico, Saïgon et puis Fidji. Franchement, on n’aurait jamais pensé y mettre les pieds un jour: trop loin, trop cher ! Oui, mais ça, c’était avant de nous installer au Vanuatu ! Aujourd’hui, c’est le pays d’à côté ! Alors, évidemment, on n’a pas résisté. Et comme on n’est pas des égoïstes, on vous y emmène ! Prenez votre maillot et votre tuba ! On y va !

Premières surprises sur les Fidji

Fidji, c’est juste à l’Est du Vanuatu. 2h30 de vol avec un avion à hélice (ATR). Quand on arrive à proximité, la vue par le hublot suffit à se dire que ça va être très beau: des dégradés de bleu, une nature luxuriante… On atterrit à Nadi, au nord-est de l’île principale de Viti Levu. Un aéroport qui est bien équipé pour accueillir les afflux de touristes. C’est clairement une destination pour vacances de rêve ! On a choisi 2 hôtels différents, situés sur la « Coral coast » au sud de l’île. Le taxi nous annonce 1h40 de route ! What ? première surprise: l’île est grande ! ( le tour fait 500 kms)

On se dit que ça va chouette de découvrir toute la côte et on s’installe tels des pachas pour leur lune de miel! Sur le trajet, deuxième surprise : un magnifique temple hindou ! Eh oui, le pays est composé à 40% d’immigrants indiens. La grande majorité est hindoue et une petite partie musulmane. On retrouve donc une diversité religieuse et ethnique. Par quelques lectures, je découvrirai ensuite que les Indo-fidjiens ont beau être dans le pays depuis plus de 100 ans, ils ne sont pas vraiment considérés comme des Fidjiens. Cette main d’oeuvre importée pour travailler dans les champs de canne à sucre a choisi de rester sur place mais semble vivre dans un monde parallèle par rapport aux Fidjiens indigènes. Bon, à ce moment de notre trajet en voiture, je ne pense pas à tout ça ! Je me dis juste qu’on va manger indien et ça, c’est très cool ! ( oui, je sais, je ne pense qu’à manger ! J’avoue).

La troisième surprise nous plonge dans un moment de gros malaise: la végétation est sèche ! On s’attendait à une végétation luxuriante et tropicale avec des cocotiers partout et on ne voit que des champs très secs et des arbres pas du tout tropicaux ! Damned ! « Benoit ! On est où, là ? T’es sûr qu’on s’est pas plantés ?? » Gros moment de doute !!! On reste muets, on regarde ! C’est sec, sec, sec !

Sur le trajet, on voit défiler un nombre incalculable de petites baraques faites de bois et de tôles, souvent sur pilotis. 2 déductions : 1. Les gens ne roulent pas sur l’or 2. Cette zone doit être inondable. Vous admirez mes talents de détective !? 😉 Je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer les conditions de vie de tous ces gens dans leurs habitats de fortune. Rappelons que les Fidji sont frappés régulièrement par des cyclones ! Pas difficile d’imaginer que leurs baraques doivent s’envoler à la moindre tempête ! Et je ne parle pas des conditions sanitaires !!! Bon, je m’arrête, vous êtes là pour rêver aux plages de sable blanc et à la mer turquoise…. Oui , mais pour le moment, on n’a rien en vue ! On se désespère un peu… Heureusement que les champs de canne sont là pour la petite touche exotique ! On traverse de minuscules villages…

Et puis d’un coup, la végétation change ! Les banyans et les bananiers apparaissent ! Ouf ! Tout devient vert et luxuriant ! On respire ! Et on arrive au bord de la mer…

La côte de corail : les Fidji de nos rêves !

La côte de corail, c’est vraiment les Fidji comme on en rêve ! Mer sublime, plages de cocotiers… De gros hôtels occupent une partie de la côte ! Nous qui aimons la petite hôtellerie de charme, je peux vous dire que ce n’est pas le plus courant ici ! Il faut reconnaître que ces grands hôtels sont de très bons goûts, bien intégrés à leur environnement. Benoit a choisi 2 hôtels pour la qualité de la plage et de la mer ! On rêvait de faire du snorkeling toute la journée ! On s’est régalés !

Le cadre de notre premier hôtel :

îles Fidji

IMG_6688

Le deuxième hôtel n’est pas mal non plus !

Avant de se détendre vraiment, on a un peu découvert les environs !

Figurez-vous qu’il y a des dunes de sable ! Étonnant, non ? On ne s’imagine pas quand on pense aux Fidji ! On avait déjà découvert des dunes au Vietnam , alors pourquoi pas ?!

Et bien-sûr des plages magnifiques et désertes:

îles Fidji

Le cadre est beau, relaxant ! On s’est déconnectés de la télé et d’Internet. Nos journées étaient faites de baignades avec les poissons, de discussions sur un hamac au pied des cocotiers, de siestes bercées par les vagues, de contemplation et de lecture…  La vie au rythme du soleil et de la marée…

Grosses séances « contemplation au coucher du soleil ! »

coucher du soleil îles Fidji

coucher du soleil îles Fidji

Parfois, on est face à une aquarelle:

coucher du soleil îles Fidji

Le paradis terrestre… Si on n’est pas heureux ici, on le sera nulle part ! J’ai converti Benoit au hamac pour deux et c’est une grande victoire pour moi !!!

Suva, la capitale des Fidji

Pendant les 3 premiers jours, le temps était assez moche alors on a loué une voiture et longé la côte. On a poussé jusqu’à Suva, la capitale. Benoit y était allé récemment pour le boulot et il n’avait pas été emballé mais en fait avec un autre regard, celui du vacancier, il a plus apprécié. Moi, j’ai trouvé que cette ville avait du caractère : ses maisons au style colonial, ses vieux taxis Toyota (les mêmes qu’au Japon avec leurs rétros sur le capot !), son parc, ses bus sans fenètres…

Et puis, il y a ces hommes en jupe ! Oui, c’est la tenue traditionnelle ! Une jupe gris-noir juste en dessous des genoux. Les collégiens et les employés la portent tous les jours. C’est un peu bizarre au début (franchement, je préfère les sarongs pour les hommes) mais on s’habitue !

 IMG_6535

On a pu repérer les affichages en trois langues : anglais, fidjien et hindi qui sont les 3 langues officielles. Dans les lieux touristiques et en ville, les gens parlent très bien anglais.

IMG_6542

Nous, on a appris la base du fidjien: « Bula » qui veut dire : « bonjour » mais aussi  » bienvenue ». En fidjien, il y a beaucoup de « a » et de « k » comme « vinaka » ( merci). On n’est pas allés beaucoup plus loin ! 😦

La petite île de Malololailai

Un jour, notre curiosité nous a poussé jusqu’à Port Denarau, tout près de Nadi. C’est de là que partent les bateaux pour les petites îles appelées « Mamanuca group ».

Port Denarau îles Fidji

Vous savez qu’on a une passion pour les petites îles ! Celles-ci sont minuscules et paradisiaques. On découvre au port que leur accès est réglementé. Comme on n’avait pas planifié cette balade, on n’avait rien réservé ! On s’est rendu compte assez vite qu’on était les seuls !!! Tous les groupes avaient leur jolis billets sauf nous ! 😦 Certaines îles imposent des quotas de visites et étaient complètes, d’autres n’acceptaient que ceux qui logeaient sur place. Grâce à la persévérance de Benoit, on a embarqué sur un cata pour la petite île de Malololailai. C’est un resort qui accepte des visites à la journée ! Super jolie balade sur l’eau pendant 50 minutes.  Mer d’huile… Rien que le trajet vaut la peine !

îles Fidji mamanuca group

Ensuite, on aperçoit une super jolie plage de cocotiers. C’est là !

îles Fidji mamanuca group

Et on débarque sur cet îlot avec des chants et la traditionnelle remise du collier de coquillages ! On ne gâche pas notre plaisir ! On joue le jeu des invités de marque !!!

îles Fidji mamanuca group

On se régale en snorkeling mais on ne reste pas sur la plage à se dorer la pilule. Le cata nous attend déjà pour le retour ! On se retrouve avec plein de gens qui terminent leurs vacances ! Mais pour nous, c’est pas fini !!!

Alors, les Fidji ?

C’est vraiment une magnifique destination plage et détente version « lune de miel ». Le pays a beaucoup de points communs avec le Vanuatu mais il est plus grand, plus riche et plus développé. La nature est très semblable mais on peut noter plus de diversité aux Fidji et plus de montagnes. Par contre, je n’y ai pas vu d’arbres aussi impressionnants que chez nous. Les gens sont charmants et ils sont clairement habitués aux touristes. La culture indienne apporte un mix intéressant en Océanie. Les touristes sont très majoritairement Australiens et Néo-zélandais. Quelques asiatiques mais pas de Français ! On les comprend : c’est une destination difficilement accessible depuis la France mais si vous allez dans cette région du monde, vous ne serez pas déçus de Fidji ! C’est aussi joli que son nom l’évoque ! Alors, je vous ai fait un peu rêver ou pas ?

Publicités

4 réflexions sur “Venez, on vous emmène dans les îles Fidji !

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s