Quy Nhon, un coin du Viêtnam hors des sentiers touristiques

Dans notre remontée du Sud Viêtnam, Quy Nhon est l’étape la plus au Nord de notre voyage. Ceux qui font un voyage itinérant au Viêtnam passent par Quy Nhon sans s’arrêter. Quy Nhon est sur la route qui remonte de Saigon à Hanoi, en passant par de belles villes comme Hoi An (à 300 kms plus au Nord). Mais Quy Nhon n’est pas encore très connue et pourtant la région est vraiment belle . Au fait, il faut prononcer « Coui Gnian » sinon personne ne reconnaît!

Quy Nhon sur la carte

Notre voyage en train

Au Viêtnam, on a testé de nombreux moyens de transport :  avion, bus, scooter, barque, ferry, jonque, taxi, moto-taxi, cyclo-pousse. Il nous manquait un grand classique : le train. On a donc testé le train entre Nha Trang (la « ville russe » dont on vous parlait dans le dernier billet) et Quy Nhon.

On peut réserver une couchette ou rester assis avec un « hard seat » ou un « soft seat ». Le « hard seat » est un banc en bois dans un wagon sans clim. Le « soft seat » est un fauteuil-type individuel, légèrement inclinable dans un wagon climatisé! Vu les prix dérisoires, le « soft seat » est vraiment plus intéressant. Le confort n’est toutefois pas à la hauteur des sleeping bus qu’on a pris plusieurs fois dans le sud. En revanche, l’animation est permanente. Les chariots pour proposer de la nourriture défilent toutes les 2 minutes : soupes, saucisses et d’autres trucs non-identifiés… Moi qui suis facilement nauséeuse dans les transports et assez sensible aux odeurs de nourriture, j’ai été comblée! Le top du top nous est venu d’une jeune femme qui a défilé environ 43 fois avec de gros poissons fumés en main. Imaginez les effluves lors de son passage! Cette femme voulait vraiment vendre ses poissons et insistait en nous les passant sous le nez! J’ai été tentée de tout lui acheter pour qu’on soit débarrassée du calvaire mais il aurait fallu tout jeter et ça, je ne pouvais pas! Je vous épargnerai le récit de mon passage au wc! Rien à envier à mes meilleures expériences sur les routes indiennes!

train Quy Nhon Vietnam

Notre train à l’arrivée

Pendant les 4h de trajet, on a presque tout le temps longé la mer dans une nature sublime qui donnait envie de s’arrêter : des rizières,  des collines… On a noté dans un coin de notre tête qu’il y a une belle région authentique avant d’arriver à Quy Nhon. Il faudra s’y intéresser un jour… À l’arrivée ( à 10 kms de Quy Nhon), tout le monde est descendu sur les voies pour entrer dans la gare! C’était la même chose pour monter dans le train! Un autre train ne risquerait pas de nous passer dessus? Ah non! Réflexe de française, pardon! En tout cas, le train a été ponctuel et on est arrivés avant le coucher du soleil! C’est toujours sympa de voir où on met les pieds pour la première fois!

« retraite pas spirituelle » dans un petit paradis…

Benoit avait prévu une petite surprise : 10 jours dans un hôtel magnifique à 10 kms de la ville, avec piscine, salle de sport et plage presque privée! Histoire de prendre des forces avant de rentrer! Un final en beauté, quoi! La suite vous apprendra que le programme prévu a subi quelques obstacles… Mais avant, admirez la vue :

À quelques mètres de notre hôtel, on accède par la plage à une petite localité de pêcheurs : Khu Vuc. Beaucoup d’habitats dans un espace très réduit. Quelques mini-épiceries et surtout une communauté de pêcheurs.

Chaque nuit, on voyait les projecteurs des petits bateaux de pêche.

Une plage immense et des rues désertes!

La ville de Quy Nhon est vraiment étonnante. Elle a des avenues immenses de plusieurs voies qui sont souvent désertes. On est très loin des embouteillages de Hanoi ou Saigon. On peut traverser sans devoir être évité par les deux roues. On avait un sentiment étrange : C’est un jour férié? Ils ont ordonné une évacuation de la ville, ou quoi?  Non, en fait, c’est juste très calme et pendant la pause de la mi-journée, tout le monde est chez soi! Avec les immenses ronds-points et leurs monuments commémoratifs, à certains endroits, on a un peu l’impression d’être en URSS!!

Quand on entre plus à l’intérieur de la ville, on retrouve des rues plus animées et moins gigantesques. Il semblerait que ce soit surtout les avenues proches de la mer qui ont été contaminée par la folie des grandeurs.

Un autre particularité du lieu est qu’il y a partout de gros bonsaïs sur les trottoirs. Une longue promenade et un parc sont aménagés tout au long de la mer, avec des sculptures géantes, toutes en blanc. Hyper paisible…

Le clou du spectacle, c’est incontestablement la plage : du sable blanc à perte de vue, sans aucune installation touristique. On avait l’impression que personne n’était intéressé par cette immensité.

On a quand même remarqué des filets dans l’eau et ce n’était pas des filets de pêche! Ce sont des protections anti-requins!!! Eh oui, une première pour nous au Vietnam! Et là, on réalise que devant notre hôtel, il n’y a pas de filets….. hum hum… Il serait peut-être plus prudent de juste faire une sieste, en effet!

Quand les dieux sont contre nous

Ces photos prises avec un ciel bleu sont les seules de nos 10 jours car ensuite on a eu un ciel très chargé, beaucoup de vent et des pluies importantes! La mer était déchaînée et les pêcheurs sont restés à terre. La faute aux 2 typhons qui sont passés sur les Philippines et qui nous ont un peu caressés. On n’aura donc pas testé s’il y avait des requins car on n’a pas mis un pied dans la mer! Pas non plus pris de coups de soleil!

De toute façon, dès notre sortie du train, on a commencé à avoir une super grosse crève qui nous a bloqués pendant des jours entiers dans notre hôtel. Cela nous a donné l’occasion de faire connaissance avec la médecine vietnamienne. On a été bien accueillis dans une consultation, avec un médecin de l’hôpital qui parlait anglais et qui est venu nous aider pour les traductions. Une chance pour nous, car même comme ça, ce n’était pas évident de se comprendre. L’examen s’est fait sur un lit en bois (une planche surélevée en fait!), la porte ouverte et les appareils (radio, ECG) n´étaient pas de la première jeunesse! J’ai vécu une scène très drôle avec un technicien en radio qui me mimait comment m’installer pour un cliché des sinus! Je ne reproduisais pas exactement sa position alors il recommençait patiemment à chaque fois. Les rois du mime en pleine représentation! Franchement, c’était tellement cocasse que je me suis sentie mieux après! Dans la salle d’attente, on a pu lire un peu de français. Jugez plutôt!

La langue française au Vietnam

Dans la salle d’attente du médecin

Nous sommes restés perplexes…. 😉

On est ressortis avec des sacs de médicaments et une facture toute légère!

Le village de Xuan Hai

On a profité d’une légère accalmie météo et d’une petite énergie pour aller dans un autre village de pêcheurs : Xuan Hai. Il est situé sur une péninsule qui crée une petite mer intérieure qui ressemble à un fleuve.

Des bateaux de pêche partout et de petits maisons en bois sur pilotis.

Regardez bien la petite cabane : elle a une parabole! Quelques restaurants sur pilotis propose le produit de la pêche. On s’est régalés de coquillages et de langoustines. Communication uniquement gestuelle avec deux dames adorables qui ont été aux petits soins pour nous!

La région de Quy Nhon semble vraiment prometteuse. On est hors des circuits touristiques dans une nature vierge qui est de toute beauté. Nous, on n’était pas dans de bonnes conditions pour l’explorer mais je recommande vivement aux voyageurs de faire une halte à Quy Nhon!

À très vite pour notre dernier carnet de voyage de ce tour du monde: Saigon!

Publicités

7 réflexions sur “Quy Nhon, un coin du Viêtnam hors des sentiers touristiques

  1. Coucou,profitez des derniers bons moments ,visites ,voyage …prise de photos ..
    La boucle sera bouclée …pour repartir un jour j’en suis sûr
    Revenez nous en bonne forme quand même
    Bisous à vous 2

    J'aime

  2. Bonjour,
    Sympa votre site ! Une question sur Quy Nhon : a quel hotel (10 kms de la ville) etiez-vous ? Je cherche un bel hotel, tranquille (pas de karaoke), avec spa. merci de votre réponse et bons voyages !

    J'aime

  3. hello! Je suis à la recherche d’endroit hors des sentiers battus sur la route HCM-Hanoi! Votre article me donne envie d’aller visiter Quy Nhon mais pensez vous que c’est un endroit sympa pour un voyageur solo? je ne veux pas me retrouver dans la situation ou l’on rencontre plus d’autre voyageur! Merci

    ps: Sinon tant pis se sera Na Trang :p

    J'aime

    1. Hello! Difficile de répondre car on n’a pas vu beaucoup d’étrangers… Il faudrait peut-être poser la question sur un forum de voyageurs ! Merci d’être passé par notre blog !

      J'aime

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s