Lombok l’authentique

Lombok la discrète, Lombok la belle… Moins connue que sa voisine Bali, cette île a beaucoup à offrir  : des plages sauvages, des côtes escarpées, des cascades, un volcan, de petits villages et une culture autochtone préservée…

Après un mois sur les routes en Inde et au Sri Lanka, un changement de rythme s’imposait. C’est à Bali et Lombok que nous avons passé quelques jours très revitalisants. Aujourd’hui, je vous parle de Lombok ( qui veut dire piment en indonésien).

Cette île indonésienne a une population indigène appelée les Sasaks. Leur culture et leur langue sont propres à cette île. Ils sont musulmans avec une pratique traditionnelle teintée d’animisme qui est en voie de disparition au profit d’un islam plus orthodoxe ( comme dans le reste du pays). Dans l’histoire de Lombok, la religion musulmane été une forme d’affirmation identitaire face aux envahisseurs balinais et hollandais.côte ouest Lombok

Nous avons séjourné 6 nuits à Senggigi qui est la station balnéaire de l’île, sur la côte Ouest. Attention, n’imaginez pas un lieu immense envahi de monde! Pas du tout! C’est très calme, même en juillet! Notre hôtel situé à 4kms au Nord  du petit centre offre tout ce dont on peut rêver : bungalows au milieu de la végétation, piscine, plage et un personnel adorable. Et tout ça pour un prix très très doux.

Est-ce que j’ose vous parler des petits-déjeuners délicieux face à la mer, des couchers de soleil splendides, face au volcan impressionnant de Bali?

Autour de notre hôtel, la côte est vraiment belle et peu construite.

On ne s’est pas lassés de la vue sur le volcan de Bali. On adore les volcans!

Un lieu magique où on aurait pu buller pendant 5 jours! On aurait pu, mais cela aurait été vraiment dommage de ne pas partir à la découverte de l’île!

Le sud de Lombok

Avec une voiture, nous avons pris la direction du sud, sur des routes en très bon état mais à une vitesse assez limitée. Une sortie de la route principale nous a mené dans des paysages magnifiques de rizières mais aussi quelques champs de tabac, de bananiers. Une nature exubérante dans toutes les nuances de vert!

Une halte dans un centre communautaire de tissage pour admirer le travail des ouvrières. Des femmes de tous âges, certaines le visage fatigué, d’autres très souriantes.

Même si j’y étais restée des heures, je n’aurais pas compris comment elles arrivent à produire tous ces motifs, avec ces gestes si rapides. Moi qui ne sais rien faire de mes 10 doigts, j’admire toujours le travail artisanal. À peine le temps de dire ouf et on se retrouve habillés de la tenue traditionnelle devant un enfant qui s’amuse bien à nous prendre en photo!

Ma tenue m’a bien plu. Quant à Benoit, je ne suis pas convaincue que ce soit la meilleure manière de le mettre en valeur. Sauf s’il se lance dans une carrière d’animateur pour enfants! 😉 Après le petit achat pour soutenir le travail de la communauté, nous poursuivons vers le sud.

Traversée d’une petite ville et son marché bien animé:

On est au cœur du mode de vie traditionnel de l’île. Les chevaux transportent matériel et humains. Les femmes portent en majorité le voile islamique assorti du chapeau pointu! Alors qu’à Senggigi les femmes sont plutôt habillées à l’occidentale et peu voilées, dans les campagnes loin du tourisme, le voile est très fréquent.

Àprès 2 heures de route depuis Senggigi, nous voilà arrivés à la plage de Selong Blanak que certains blogueurs avaient décrits comme la plus belle plage de l’île. C’est vrai qu’elle est vraiment belle. Jugez plutôt :

Cette partie est déserte mais, à une autre extrémité, des touristes occidentaux se baignent et surfent sur des vagues assez modestes.surfeurs Selong Blanak Lombok

Des jeunes filles se baignent habillées comme toutes les indonésiennes sur les plages et semblent attendre les vagues.  Un homme réclame des photos à Benoit. Une histoire entre mecs à laquelle je ne suis pas invitée!

Au bout de la plage, c’est le coin des pêcheurs et des habitants. Les embarcations traditionnelles sont poussées difficilement sur la plage. Les femmes préparent la cuisine…

Petite baignade dans une eau cristalline et direction Kuta pour le déjeuner. Kuta Lombok est très différent de l’autre Kuta de Bali. C’est un tout petit village, avec quelques restaurants de plage en bois. Dès notre arrivée, on est abordées par deux jeunes femmes souriantes qui déploient des trésors de charme pour nous vendre des sarongs. Ah, Winny, tu as bien failli faire craquer Benoit! Une autre est ravie de jouer à la top model avec ses copines…

Nous poursuivons la route sur 7 kms vers Tanjung A’an et ses deux plages : A’an et Pedau. Pour moi, on est dans le top de la plage.

Eau turquoise et cristalline, sable blanc, rochers… Il n’y a presque personne. C’est magique!

Notre journée de balade dans le sud se termine sur ces belles images!

La côte ouest au Nord de Senggigi

Encouragés par ces magnifiques plages, nous avons eu envie de visiter l’autre partie de la côte ouest, cette fois en scooter. La première partie proche de Senggigi offre des baies sauvages de toute beauté. Des champs de cocotiers et aucune construction! On s’imaginerait bien dans une petite maison en bois près de la plage….

Le volcan de Bali se dévoile:volcan Bali

On avance avec le but d’atteindre la ville de Godang qui est à 38 kms de notre hôtel et qui aurait une belle plage. Cela nous parait raisonnable comme petite excursion. On traverse des hameaux dont on ne voit pas le nom. On avance, on traverse des zones magnifiques de rizières sur fond de montagnes.

Derrière la chaîne de montagne, se trouve un volcan de 3700 mètres qui est sous les nuages la plupart du temps. On l’avait vu la veille :volcan Lombok

On continue d’avancer. Cela nous parait assez long. En plus, notre scooter nous donne très mal aux fesses. Le compteur des kilomètres est bloqué et on se demande combien de kms on a bien pu faire en 1h30! On achète de l’essence sur le bord de la route. Des habitants vendent des litres dans des bouteilles de verre. On en profite pour demander où se trouve Godang. On ne se comprend pas ou on obtient des réponses contradictoires. Quelques mots d’anglais, des gestes, la carte… L’art de la communication sans langue commune! On finit par comprendre qu’on a dépassé Godang depuis longtemps! On fait marche arrière! La ville n’a en fait rien de transcendant. Direction la plage où à peine arrivés des enfants nous sautent dessus pour qu’on les prenne en photo! Même pas le temps d’enlever le casque!

Une petite fille s’amusent à communiquer avec nous avec quelques mots d’anglais, répète nos prénoms en riant. Ils nous raccompagnent en vélo en nous envoyant des « Bye Bye »! Adorables!

Nouvel arrêt sur une plage très calme. Quelques bateaux de pêche et de jeunes enfants qui font les malins en nous voyant faire des photos!

On retraverse tous les villages au son de l’appel à la prière de midi. Des chants qui nous accompagnent sur de longs kms. Tout semble endormi. On est en plein ramadan et l’activité est assez ralentie pendant la journée. Beaucoup de personnes sont allongées sur des lits devant les maisons. Le jeûne avec cette chaleur ne doit pas être facile à tenir!

On finit par se baigner sur une belle plage, assez proche de Senggigi.

Il semblerait que l’île de Lombok s’ouvre de plus en plus au tourisme mais quand on voit toutes ces plages magnifiques et vierges, on se dit qu’elle est loin d’être envahie!

Les îles Gili

Tout près de la côte Ouest de Lombok se trouvent 3 petites îles qui sont beaucoup plus touristiques. Des jeunes du monde entier s’y pressent pour plonger dans les eaux cristallines et poissonneuses. Nous y sommes allés avec un bateau traditionnel reconverti pour transporter les touristes.

La balade à faible allure nous permet d’admirer sous un autre angle toute la côte. Quelques villas ou hôtels sont en construction près de Senggigi mais dans l’ensemble la côte a conservé tout son naturel!

Comme le ciel est assez nuageux, on reporte un peu le snorkeling et on accoste à Gili Trawangan, l’île de la fête ( Gili T pour les intimes).

Beaucoup de monde! Après le calme de Lombok et du bateau, on est un peu déboussolés par tous ces touristes. La rue principale longe la plage. On se faufile entre les carioles ( seul moyen de transport) et les occidentaux.

Ils sont tous jeunes, blancs et en shorts. Que des bars, des restos et clubs de plongée à des prix beaucoup plus élevés qu’à Lombok ( et Bali). Il y a du Toblerone, des espressos, ça fait bien longtemps qu’on n’avait pas vu tout ça! Tout est fait pour que les jeunes occidentaux ne se sentent pas dépaysés… Quelle tristesse de traverser la planète pour retrouver tout ce qu’on a chez soi! Plusieurs cliniques sont ouvertes 24h/24, pour les excès de la fête, j’imagine! Je me demande comment tout ce petit monde cohabite avec la population locale qui, elle, fait le ramadan!

Bon, vous avez compris, l’île est complètement dénaturée par le tourisme. Rien pour nous plaire à Gili T! On passe notre chemin! Une belle mer ne suffit pas!

Le soleil de retour, nous sommes allés faire du snorkeling devant Gili Meno, l’île la plus tranquille des trois. On a pu nager avec des tortues, admirer les coraux et les poissons multicolores! Pas de photos sous-marines mais on peut vous assurer que nous avons vraiment adoré!

Nous allons ensuite sur la troisième île: Gili Air qui se trouve très proche de la côte de Lombok.

Nous accostons devant un joli resto en bois. Ambiance très cool!

On se régale, les pieds dans le sable, en admirant les bateaux.

Un peu plus loin, on découvre que la plage est très peuplée. Des bateaux déversent les gens sur les restos de plage. On se baigne un peu entre les bateaux. Nouvelle plongée un peu plus loin. Coraux, poisson et tortues… Et une nouveauté pour moi, je me fais piquer par des trucs invisibles qui me font sursauter toutes les trois secondes. Résultat : plein de piqûres bien urticantes. Benoit a bien senti quelque chose mais n’a aucune marque! Partout où on va, j’attire à moi toutes les bébêtes, c’est comme ça! Fatalisme!

Ceci ne gâche en rien cette magnifique journée. La plongée aux îles Gili est vraiment un truc à faire si vous venez à Bali ou Lombok!

Le retour en bateau le long des côtes vierges…Juste, ici ou là, des cabanes en bois et  des bateaux de pêcheurs.

Combien de temps cette île restera préservée? Et si les nombreux visiteurs des Gilis se décidaient à y jeter un oeil?

Nous, nous disons au revoir à Lombok avec l’envie d’y revenir…

Prochaine étape : Bali

Publicités

16 réflexions sur “Lombok l’authentique

  1. J’étais allé à Gili Trawangan après un séjour à Bali en 1995 (ouf, ça ne me rajeunit pas). J’ignore si c’était moins touristique à l’époque mais je regrette de ne pas avoir pris le temps d’explorer Lombok qui semble magnifique. Lombok est le genre d’endroit que j’apprécierais aujourd’hui. Les plages sont absolument incroyables ! Une autre destination sur ma liste 😊

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou, mais qu’il est beau ton Benoit en indonésien – il est parfait ! Je vous ebrasse très fort en poursuit la lecture de votre périple. Après 1 mois de vacances j’ai du retard et vous vous rapproché de nous à grands pas. Bisous bisous. Valérie

    J'aime

    1. Je savais que tu avais du goût! 😉 Pas de problème pour ton retard de lecture! Je réduis l’allure! Et oui, on se rapproche de vous! Bisous à vous 3

      J'aime

  3. Souvenir souvenir. J’ai déjà visité l’Indonésie de l’ouest à l’est il y a 7-8 ans. On a voulu y retourner il y a deux ans. Un peu déçu du changement dans le mauvais sens à Bali. L’île de dieu. Il faudra bien cherché pour retrouver le dieu car ils rasent leur lieu de culte pour construire des hôtels à une vitesse phénomènale. Dommage. Lombok reste encore une destination de routard. Les îles sont encore belles même si elles sont trop fréquentées. Ça m’a fait plaisir de relire ces quelques lignes. Bien écrite d’ailleurs. Merci.

    J'aime

    1. Nous, nous n’avons eu qu’un petit aperçu de l’Indonésie! Cet archipel doit offrir des expériences très variées! Espérons qu’il y ait un développement touristique respectueux… Merci de vos visites sur le blog!

      J'aime

  4. Bonjour,
    Nous sommes actuellement sur Bali ( UBUD ) et cherchons une destination pour dernière semaine. Votre blog sur Lombok nous donne l’envie d’y aller avant quelle ne connaisse « peut être » le même sort que Bali ( énormément de touriste ).
    Pourriez vous me renseigner sur votre point de chute sur Lombok.
    Merci encore
    La famille RIBEIRO

    J'aime

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s