Inde : vers Jaïpur, la « cité rose » et ses forts majestueux

Depuis Agra, nous nous dirigeons vers le Rajasthan à la découverte de Jaïpur, la cité rose. Entre palais et forts, nous continuons la découverte des richesses de l’Inde.

Fatehpur Sikri

À 40 kms de Agra ( et 1h de route!) se trouve un site remarquable édifié par l’empereur moghol Akbar  à la fin du XVI° siècle. Il en fit temporairement sa capitale.  On y trouve un palais et une très grande mosquée.

Le Palais lui-même est un ensemble de plusieurs bâtiments, cours, kiosques…

Le Diwan-I-Am est le lieu des audiences publiques devant une immense cour. Ce serait là que les condamnés à mort étaient écrasés par l’éléphant royal!

Dans la salle des audiences privées (Diwan-I-Khas), l’empereur siégeait sur un trône circulaire sur le chapiteau central, avec ses 4 ministres au bout des 4 bras.

Les bâtiments en grès rouge sans aucun mobilier donnent à ce lieu un aspect assez austère. Cette cour était déserte lors de notre visite. On a été étonnés de ne pas être assaillis de gamins ou de guides! Par contre, un singe a tenté de me chiper les lunettes que j’avais autour du cou. Il a bondi derrière moi en silence et c’est l’avertissement de Benoit qui l’a fait fuir! Par la suite, je n’ai pas arrêté de regarder autour de moi car il y avait beaucoup de singes partout!

À côté du palais  se trouve une immense mosquée, la plus belle érigée par l’empereur Akbar.

mosquée Fathepur Sikri

entrée de la mosquée

La cour intérieure très vaste pourrait accueillir 10 000 fidèles.

Notre arrivée n’est pas passée incognito. Une nuée d’hommes et d’enfants se sont chargés de nous escorter. Beaucoup nous disaient exactement les mêmes phrases en français : « France: Paris, Marseille, Lyon, Montpellier, Bordeaux…..Sarkozy et Carla Bruni. Visite 2010. Sarkozy fini. Maintenant Hollande » Là, on était obligés de rire. Tous nous le disaient sur le même ton de la récitation. Certains enfants parlaient 5 langues avec plus ou moins de connaissance. Quelle débrouillardise! Nous avons été chaperonnés par plusieurs personnes pendant toute la visite! Plutôt oppressant!

Autour de la cour se trouvent plusieurs lieux de prière :

Dans la cour, un bâtiment accroche le regard, c’est le mausolée en marbre blanc de Cheik Salim Christi. C’est lui qui a annoncé à l’empereur Akbar -inquiet de ne pas avoir de descendance mâle- qu’il aurait 3 fils. Sa prédiction a été réalisée et aujourd’hui des pèlerins hindous et musulmans, qui désirent la naissance d’un garçon, viennent prier et nouer, en guise d’offrandes, un ruban de coton qu’ils viendront dénouer une fois leur vœu exaucé.

mausolée Cheik Salim Christi

Le bâtiment était plein de monde et nous ne sommes pas entrés, préférant laisser la place à ceux qui ont besoin de l’aide du Saint pour leur descendance!

L’intense activité de cette mosquée et les sollicitations constantes nous ont bien fatigués. Sur les marches extérieures, les chèvres avaient l’air beaucoup plus paisibles. On se serait bien assis avec elles!

chèvres devant mosquée Fatehpur Sikri

Arrivée à Jaïpur

Depuis Fatehpur Sikri, nous reprenons la route direction Jaïpur avec notre chauffeur dont on apprécie de plus en plus la prudence. Il reste concentré et évite les obstacles en permanence : les véhicules qui arrivent par chacun des côtés, qui coupent la route, ceux qui arrivent en sens contraire sur l’autoroute… 5h de route pour relier Agra à Jaïpur. Il faut compter, même sur l’autoroute, une moyenne de 50 kms/h.

La ville de Jaïpur nous apparaît d’emblée bien différente de Agra : il y a une circulation plus organisée, des feux de signalisation, des magasins, une plus grande diversité de tenues vestimentaires. Les ordures sont toujours présentes mais moins envahissantes. Jaïpur est surnommée « la ville rose » en raison des murs de la vieille ville.

Dans une rue assez quelconque, on découvre notre magnifique hôtel qui est un oasis de calme au milieu de la cacophonie de la ville. Un palais pour une bouchée de pain!

Je me prends pour une princesse dans la salle du restaurant, entourée de tous les portraits des maharadjahs.

Le Fort d’Amber

Notre première journée de visite commence par la pluie et une petite fraîcheur! Quel plaisir après des semaines à plus de 40°c! On va à 10 kms de Jaïpur découvrir le Fort d’Amber. C’est une bâtisse impressionnante qui se dresse devant nous. Nous y accédons à dos d’éléphant. Ces gros animaux sacrés sont bien jolis mais vraiment pas confortables. On est bousculés dans tous les sens, moitié assis, moitié couchés et avec une allure épouvantable sous nos panchos de pluie! Merci Benoit pour la photo qui assassine mon image de princesse!

Arrivés au sommet et soulagés de quitter le pachyderme sacré, nous découvrons la grande place principale du fort :

Une deuxième cour intérieure est le centre du fort. Fort AmberCertains bâtiments nous ont particulièrement plu par leurs décorations : marbre sculpté, miroirs incrustés.

Certains édifices ont de très jolies représentations sur leur plafond:

Ce fort est immense et recèle de nombreux passages secrets. On se retrouve souvent face à de minuscules couloirs, des escaliers étroits sans savoir où aller. Un vrai jeu de piste! J’ai bien aimé l’exploration mais j’essayais de ne pas perdre Benoit! Pas envie de me retrouver coincée dans un coin par un des jeunes hommes au regard insitant! 😦

Ce qui est sympa, c’est qu’on a, en permanence, une vue différente sur les autres bâtiments ( d’en haut, d’en bas ou à travers de petits trous…)

Les singes semblent très à l’aise dans ce dédale. Moi, je me méfie pas mal à cause de mon expérience du matin.singe Fort Amber

Le fort est massif mais accueille un jardin très bucolique et des points de vue intéressants sur la montagne:

Mais aussi des points de vue sur la plaine :

Nous descendons ( à pied!) en passant devant un charmeur de serpent.

Beau panorama sur un petit lac et un beau jardin pour accompagner notre descente. Le soleil illumine tout!

Fort Amber

Arrivés en bas, la vue sur le Fort avec le soleil est particulièrement belle. On multiplie les photos que nous aurons ensuite un mal fou à trier!

Depuis le Fort Amber, nous avons une vue sur le Fort de Jaigarth qui se situe juste au-dessus et domine la vallée:

Le Fort Tiger

Ce troisième fort qui se situe à proximité est tout à fait différent. Des visiteurs très chics défilent par son entrée flanquée de deux 2 canons et d’un gardien armé en bel uniforme.

Bien que beaucoup plus modeste, le fort offre tout de même de belles décorations: marbre gravé, peintures murales ( beaucoup d’éléphants)…

On peut regretter que des visiteurs indélicats y aient gravé des inscriptions. Pourtant, ce n’est pas le nombre de gardes qui manquent! Ils semblaient bien désœuvrées, les pauvres! Nous étions seulement quelques visiteurs  à grimper sur les toits pour contempler les 9 appartements des femmes du Maharadja Ram Sing II. Pose photo obligatoire avec les visiteurs!

L’atout majeur de ce fort est la vue magistrale qu’il offre sur la ville de Jaïpur.

Ces forts sont tous entourés de longues murailles ( leur muraille de Chine à eux!).

En rejoignant la ville, nous passons à côté du lac de Jaïpur où trône le water palace ( fermé au public).

Les temples des singes ( temples de Galta)

Nous terminons nos visites de la journée par un lieu de pèlerinage hindou, à 10 kms de Jaïpur.

Après la traversée d’un village qui semble abandonné aux vaches nous arrivons à ce lieu très curieux, qui est, lui, le territoire des singes. Il y en aurait 3000 ! Le Dieu-singe Hanuman trône à l’entrée, les rues sont désertes au creux des montagnes…. Une drôle d’ambiance… La Planète des Singes: Le retour! Rappelons que le singe est un des 3 animaux sacrés en Inde, les 2 autres étant la vache et l’éléphant!

Deux grands temples se font face. Déserts. Seuls quelques fidèles-gardiens pour nous réclamer de l’argent…

Au fond du site devant un grand bassin verdâtre se trouve un immense palais qui est en fait une coquille vide où se reposent des dizaines de singes. Le lieu est fascinant! On se croirait en plein de tournage de film de science fiction!

Au-dessus de ce bâtiment, se trouve un grand bassin qui serait un lieu de purification. Nous y avons vu de jeunes garçons en train de se baigner et se rafraîchir. On ne leur a pas demandé s’ils se purifiaient! 😉 Pas de photos de garçons en slip mais une vue sur le site depuis le bassin :  singes Temples des singes

On a passé du temps avec les singes, sous un soleil de plomb. Surtout des mères  « cul rouge » et des petits en demande de cacahuètes. Je n’étais pas vraiment rassurée mais ils étaient mignons. Notre guide sur le site -« Monkey man »- voulait absolument attirer ces bestioles sur ma tête et me faire asseoir sur les rebords plein de chiures de singes! Beurk! 😦

Fin d’une belle journée! Commencée sous la pluie à dos d’éléphant, elle se termine par une chaleur intense au milieu des singes! On a touché le Sacré!

Le City Palace de Jaïpur

Un maharadja et sa famille occupent toujours toute une partie du palais. On est assez étonnés de l’apprendre d’autant plus que les titres royaux ont été abolis par le gouvernement indien en 1970. Une « visite royale » est possible moyennant 2500 roupies (35 euros)! Nous, on s’est contentés de la visite classique des bâtiments transformés en musée.

porte accès city palace

Après un coup d’œil rapide à la galerie des vêtements puis à celle des armes (épées, pistolets, poignards)- où les photos sont interdites-, nous arrivons devant les gardes de la porte du Lion.

Cinq minutes pour se dépêtrer des 2 gardes qui réclamaient de l’argent pour la photo et nous accédons enfin à une immense cour encadrée de beaux bâtiments rosés.

City Palace

En son centre, un édifice qui était autrefois le lieu des audiences privées accueille ce jour-là une répétition de danse. Étonnante scène dans ce cadre royal! On admire un moment la grâce de ces demoiselles! ( le moment préféré de Benoit!)

Par une autre porte, nous entrons dans une cour qui était autrefois un lieu de représentation et qui est maintenant souvent occupée par des tournages de Bollywood. J’ai beaucoup aimé les 4 portes représentant les 4 saisons. Des paons ornent la porte de la mousson.

Le bâtiment privé de la famille royale surplombe cette cour.City Palace

Ce palais-phare de la ville de Jaïpur présente selon nous moins d’intérêt que les forts et le Palais des Vents ( dont on parle plus bas).

Le bazar de Jaïpur

Nous avons eu beaucoup de plaisir à nous promener dans les alentours du city palace…

…et rejoindre le bazar qui est en fait un quartier de commerces sous des arcades. Pas de bousculades, pas de sollicitations. Les premiers moments où je me suis sentie à l’aise dans la rue.

Nous n’avons pas fait de folies en shopping mais juste acheté des tuniques indispensables pour respecter les mœurs locales ( je dois couvrir mes tee-shirts sous un grand foulard et j’ai très chaud!). Moment sympa de négociation avec une vendeuse souriante!

Une nouvelle balade dans les rues pour rejoindre la visite suivante le palais des vents.

Le palais des vents

La façade du Palais des Vents est impressionnante par sa largeur et sa hauteur. Elle est constituée de 61 loggias aérées de fenêtres en pierre ajourée. Ce palais a été bâti pour permettre aux princesses de la cour d’observer la rue et les défilés sans être vues. Ce palais doit son nom à la brise rafraîchissante que laissent filtrer les ingénieuses ouvertures.

façade Palais des vents

En passant par l’arrière, nous avons visité ce dédale de couloirs et d’étages en face de la cour centrale.

Nous étions nombreux à imiter les princesses d’autrefois et regarder la rue à travers les alcôves et balcons. Des personnes charmantes nous ont demandé une nouvelle fois de poser avec eux. On apprécie ces contacts non-marchands. Beaucoup de regards curieux et de sourires.

Des hauteurs du palais s’offre une superbe vue sur la ville.

Nous avons particulièrement aimé ce Palais des Vents et son dédale de couloirs. Elles devaient bien s’amuser les princesses!

À Jaïpur, nous avons déjeuné dans 2 très bons restaurants que nous recommandons : le Peacock rooftop (hôtel Pearl) et le Niros.

Nous terminons nos visites de jaïpur par le  » Village du textile » où on nous a expliqué le B.A. BA des imprimés de tissus et de la réalisation des tapis; Jaïpur étant la capitale du textile et notamment du Pashmina.

Sur le chemin du retour, petit arrêt devant deux lieux importants de la ville : le Albert Hall Museum (en plein travaux) qui est plus intéressant par son architecture anglaise que par  ses collections et le fameux cinéma où passent tous les films de Bollywood!

Adieu Jaïpur! Palais des vents

Prochaines étapes : Pushkar ( ville sainte hindoue) et Udaïpur

Publicités

5 réflexions sur “Inde : vers Jaïpur, la « cité rose » et ses forts majestueux

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s