Vietnam : Hoa Lu – Tam Coc

Depuis Hanoï, plusieurs excursions magnifiques s’offrent à nous : la magnifique baie d’Halong qui est un incontournable du Vietnam mais aussi la région de Din Binh à 2h au sud d’Hanoï. Commençons par là! Au programme : visite d’un temple, promenade en barque à Tam Coc qu’on appelle aussi le Halong terrestre et visite d’une pagode.

Visite du temple Ding Tiên Hoang à HOA LU

Ce temple dédié à l’empereur du même nom date du XVII° siècle. Il comporte 3 sanctuaires. Il est situé entre un étang en forme de demi-lune et rempli de lotus et une rivière traversant une vallée verdoyante.

Le site a été choisi pour être une fortification naturelle et chaque élément du temple a une signification symbolique.

temple Ding Tiên Hoang Vietnam

entrée du site

Nous avons fait la visite avec un guide qui parlait sans interruption et que nous avions beaucoup de mal à suivre. Nous étions aussi suivis en permanence par des vendeuses de chapeaux, éventails et bouteilles d’eau. Il faut dire que la température de 40 °c justifiait parfaitement d’avoir tous ces objets à disposition. Ces dames étaient particulièrement insistantes. Ces quelques perturbations ne nous ont pas empêchés d’apprécier le lieu.

Et à l’intérieur du temple :

Tam Coc

20 minutes après le temple, nous sommes arrivés dans le petit village de Tam Coc. Après un déjeuner délicieux en compagnie d’un couple d’australiens, nous sommes partis visiter la Baie d’Halong terrestre qui était autrefois recouverte par la mer. C’était un point de ralliement des combattants Viet Minhs pendant la résistance contre les Français. Le lieu se découvre grâce à une promenade en barque dans un site magique.

Une rivière qui serpente entre des pics rocheux. Les formes tourmentées des roches sont dues à l’érosion. La rivière est, par moment, recouverte de lotus en fleurs.

Notre barque traditionnelle était conduite par une vieille dame qui ramait avec les pieds, tenant son parapluie avec une main. Son aisance nous a bluffés. Elle nous a promenés pendant 1h30 avec le sourire sous 40°c. Quel courage !

Nous, on était émerveillés par le spectacle et le calme du lieu. Il y avait d’autres barques mais cela ne gâchait en rien le paysage! Au contraire! Ces barques sont particulièrement photogéniques! On se croyait dans un décor de film.

Le parcours nous a conduits sous des grottes où on a pu profiter quelques instants de la fraîcheur. Certains rameurs y faisaient la sieste.

Au retour, on a un peu aidé notre rameuse avec de petites rames et on a mesuré la difficulté de la tâche par une chaleur écrasante. On est arrivés les joues écarlates et un sourire jusqu’aux oreilles. Le programme suivant devait être un tour en vélo dans le village et au milieu des rizières. On a décliné la proposition mais Benoît a eu une brillante idée : la visite d’une pagode tout près du village.

La pagode de Bich Dong

Un habitant du village nous a emmenés en voiture à trois kms de là. On a slalomé entre les étendues de riz qui séchaient sur la route le long de magnifiques rizières, entre les collines.

L’entrée de la pagode se fait par le passage sur un pont au-dessus d’un étang de lotus. On passe sous une magnifique porte.

entrée pagode Bich Dong

entrée pagode Bich Dong

La pagode un peu plus haut est construite sur le flanc de la montagne et a servi de décor à certaines scènes du film « Indochine » ! On a compris pourquoi! Le décor est vraiment cinématographique!

Devant la pagode, on a eu 2 secondes d’hésitation face à un escalier assez raide, assommés par la chaleur mais pris par la curiosité. On a été récompensés de nos efforts devant une deuxième pagode incrustée dans la roche avec un panorama magnifique sur les rizières et les montagnes.

Quand on s’apprêtait à redescendre une Française venue de nulle part ( on se croyait seuls sur le site) nous a conseillés de continuer l’ascension pour voir un Bouddha noir.

Pagode Bich Dong Bouddha noir

Pagode Bich Dong Bouddha noir

Pour le découvrir, on a dû grimper à l’intérieur d’une grotte. Il se trouvait dans une ouverture face à la vallée. Et quand il y en a plus, il y en a encore, un autre escalier extérieur nous a menés à un troisième lieu de culte avec une vue phénoménale sur les rizières.Pagode Bich Dong niveau 3

On était heureux de notre initiative et de notre persévérance. Cette découverte surprenante valait entièrement les litres de transpiration que nous y avons laissés !

Le retour vers Hanoï nous a permis d’admirer les villages et les constructions. On a été surpris de découvrir comme en ville des maisons très hautes (3 étages) mais extrêmement étroites (juste la place pour une pièce) et tout en profondeur. La maison doit être constituée de plusieurs pièces en enfilade. La façade toujours peinte a beaucoup d’ornements et des colonnes. Les côtés sont en revanche souvent laissés gris. Ces constructions particulières seraient dus au manque de terrain et leur cherté. Cela nous étonne car on l’a aussi constaté à la campagne.

maisons Vietnam

exemples de maisons en hauteur

La fin de notre trajet de retour nous a réservé un magnifique coucher de soleil sur la plaine de Hanoï que nous vous transmettons dans un flou artistique!coucher de soleil sur la plaine de Hanoi

Hoa Lu et Tam Coc ont été une merveilleuse surprise dans la région d’Hanoï. Ce sont deux lieux dont on parle beaucoup moins que la baie d’Halong mais qui valent vraiment le détour !

Prochaine étape : 3 jours en bateau dans l’incontournable baie d’Halong !

Publicités

4 réflexions sur “Vietnam : Hoa Lu – Tam Coc

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s