Chicago

Quand on pense à Chicago, on a en tête les gangsters comme Al Capone, les Blues Brothers. On imagine des musiciens noirs dans des clubs de Blues… Honnêtement, je n’avais pas beaucoup plus de représentations de cette ville. Ce n’est pas une destination suffisamment connue et c’est bien dommage!

Benoit, lui, connaît et aime cette ville car  il allait régulièrement y  retrouver sa petite amie quand il était étudiant. Il me vantait l’architecture et le cadre de vie de Chicago. On a intégré cette ville à notre tour du Monde car je voulais découvrir certaines villes-clés des Etats Unis et aussi parce qu’on pouvait retrouver nos amis qui s’y sont récemment installés. Avoir des guides qui vivent sur place, c’est vraiment un moyen agréable d’aller à l’essentiel. Après 5 mois et demi de voyage, on a apprécié de se laisser porter sans rien organiser. On a surtout passé d’excellents moments entre amis dans des lieux mythiques. On vous emmène en balade!

Chicago est une grande ville ( la 3 ème des Etats-Unis) mais à aucun moment, on n’a senti la frénésie et le stress de New-York. Au contraire, les gens paraissent vraiment plus détendus. On ne ressent pas la densité de la population.

Lors de notre arrivée, on est montés sur la tour « John Hancock center », un des deux plus hauts bâtiments de la ville. Depuis le bar « Signature Lounge » au 96ème étage, on a une vue à 360 ° de la ville. On peut découvrir le deuxième plus haut gratte-ciel des Etats-Unis ( après la One World Trade Center de New-York): la Willis tower ( ex Sears Tower). La tour a 110 étages et fait 442 mètres ( 527 m avec  les antennes). Pour les amateurs de sensations fortes, il y a au 103 ème étage, une attraction vertigineuse « the ledge at skydeck« : des boites en  verre rétractables qui s’avancent en dehors de la structure! On n’a pas testé. On a juste admiré le panorama en buvant un verre.

Vue Chicago depuis John Hancock Center

Cela permet de comprendre la physionomie du centre ville : de hauts building avec la proximité de l’eau! La première bonne surprise est en effet de découvrir le grand lac Michigan. On croirait que Chicago est au bord de la mer, avec ses plages et ses vagues! Cela lui donne un air de vacances. On a envie de s’allonger au soleil et d’admirer la vue. Le printemps est là et tout le monde semble apprécier de retrouver le soleil!

On s’est organisés pour arriver à Chicago mi-mai afin d’éviter les températures hivernales qui semblent vraiment impressionnantes. On appelle Chicago la « Ville des vents » et le vent glacial était une hantise! Notre première journée au soleil était vraiment agréable. Chicago a de très jolis parcs au bord de l’eau: L’immense Grant Park,  dont une partie, le Millenium Park a vraiment beaucoup de charme : promenade, végétation, sculptures..

J’ai particulièrement apprécié les grandes sculptures du parc. Le « Cloud Gate » est un haricot géant réfléchissant où on se presse pour se voir! Les séances photos sont particulièrement comiques au milieu de la foule!

La grande tête blanche imposante regarde la ville.

Les grandes fontaines animées attirent la foule : les enfants pataugent dans l’eau et les adultes regardent les 2 fontaines où deux visages s’animent doucement. Un jeune homme noir et une jeune femme blanche se font face et changent de mimiques par la magie de la technologie.

Un espace de concert en plein air très original offre une belle vue. Certaines y danseraient la Zumba l’été! 😉

De gros efforts sont faits pour apporter une qualité de vie aux habitants. De nouveaux espaces verts sont en préparation. On est dans le calme avec toujours les gratte-ciels en ligne de mire.

Sur la promenade du bord de lac, de très nombreuses familles défilaient pour donner de la visibilité à l’autisme. Chaque famille arborait un tee-shirt avec le nom et la photo de leur enfant autiste. Dans un autre style, la veille, on avait vu une petite manifestation à un carrefour de la ville contre la circoncision. Les hommes avaient une fausse tache de sang entre les jambes! Si le but était de nous interpeller, c’est réussi! On ne savait pas que de telles manifestations existaient!

Pour mieux comprendre le mode de vie américain, et parce qu’on a le gout du risque, on est allés manger à Ed debevic’s qui est un lieu connu pour les Burgers. Le lieu est 100% américain. Musique à fond, couleurs super flashy. Accueil de type « animation Disneyland ». Notre serveur-animateur nous a dit bonjour en criant, en nous mettant un chapeau de papier sur la tête et en nous jetant les couverts sur la table! Ça fait partie du show! J’étais interloquée. Je dois avouer que j’avais en tête des images des brasseries françaises et je les trouvais plus classe; mais ça, c’est sûrement mon côté fermé aux expériences nouvelles!!! Des 4 présents, j’étais la seule débutante en culture US et je riais jaune! Je regardais notre serveur, sans prononcer un mot. Je ne vous parlerai pas de la nourriture raffinée 😦 et des mensurations des clients, je ne voudrais pas être caricaturale!

Une fois qu’on a intégré le fait qu’on est censés régresser au stade des couches culottes pour apprécier les animations, on trouve super de regarder les serveurs faire une chorégraphie sur le bar et on boit son coca à la paille en se marrant! Certains sont restés de grands enfants! Je ne vise personne! 😉

Un petit conseil : Allez-y entre copains et buvez de l’alcool avant d’arriver, ce sera plus rapide pour entrer dans l’ambiance!!!

La ville a des spécialités culinaires : le hot-dog et la pizza façon Chicago, entre autres. J’avoue qu’on n’a pas testé. Après quelques semaines en territoire ennemi américain, on n’est pas très réceptifs. Je tiens à rassurer tout le monde sur notre régime alimentaire, on a mangé plein de trucs sympas! Chicago offre une grande diversité de cuisines et d’ambiances. On a aussi découvert des cafés sympas!

Chicago, c’est aussi le sport! 4 sports se disputent l’affiche : Le hockey ( avec l’équipe des Blackhawks),  le football américain ( avec les Bears), le basket ( avec les Bulls) et le baseball ( avec les Cubs et les Whites Socks). Nous, on n’a pas décidés de faire du sport pour éliminer mais plutôt de jouer aux supporters. On a suivi nos amis pour un match des Bulls. Match crucial de NBA! On n’y connaît pas grand chose en basket. Vagues souvenirs du lycée… C’était une vraie expérience culturelle, un vrai show : musique, animations commerciales, Pom Pom Girls.

Des spectateurs qui arrivent en retard et partent en avance, qui mangent leur hot-dog dégoulinant en buvant de la bière, qui se lèvent toutes les 3 minutes pour chercher à boire, faire la queue aux wc, boire, faire la queue, etc….. Et le match, me direz-vous? Eh bien, malgré nos encouragements de nouveaux convertis, les Bulls ont perdus lamentablement face aux Cavaliers de Cleveland. Gros manque de réussite. Joachim Noah avait la phobie de faire un panier et c’est un peu gênant au basket quand même…. Il se consolera avec son prix « humanitaire » (il visite les hôpitaux). Les spectateurs bien éméchés ont partagé avec nous leur désarroi… « So bad, so bad….. » Ils ont dit d’autres trucs mais j’ai rien compris 😦

Notre découverte de Chicago nous a menés dans le Loop. C’est le quartier des affaires, le deuxième plus important des Etats-Unis après Manhattan. Il tient son nom du métro qui fait une boucle (loop) entre les immeubles.  C’est le cœur économique, politique et culturel de la ville. Une merveille d’architecture parcourue par le très vieux métro aérien au dessus de nos têtes! Son bruit de ferraille s’entend dans tout le centre ( tout le monde l’appelle « le L »)

Le métro passe tout près des fenêtres des immeubles, traverse les ponts qui enjambent la rivière.

La fameuse route 66 débutait dans le Loop.

Un bon itinéraire de promenade est de suivre la rivière et marcher sur les quais. Les très jolis ponts métalliques s’ouvrent au printemps pour laisser passer les bateaux de plaisance. On découvre des bâtiments imposants: les tours jumelles en forme d’épis de maïs ou bien le Merchandise Mart qui a été, à son inauguration en 1930, le plus grand bâtiment des Etats-Unis. Il occupe un block entier et a son propre code postal.

Chicago a été le terrain de jeu des architectes après le grand incendie de 1871 qui a détruit la ville. Hormis de rares bâtiments comme le Chicago Water Tower qui a survécu et fait figure de symbole de résistance, toute la ville a été reconstruite!

Il existe une grande diversité de monuments.

La grande gare, « Union station » a une salle d’attente sublime avec de grandes colonnes, des sols en marbre et des bancs en bois massif patiné par les années.

Son escalier monumental est le décor d’un scène mémorable du film « Les incorruptibles » de Brian de Palma.

Voici l’extrait :

Des sculptures imposantes agrémentent les rues.

Si l’art se rencontre au coin de la rue, le lieu unique pour les amateurs d’art est le « Art Institute », un des plus connus au monde. Que ce soit au niveau de l’architecture du musée ou des œuvres hébergées, il y en a pour tous les goûts! De l’ancien et du moderne. De l’art du monde entier. S’y trouve la plus importante collection impressionniste hors de France : Renoir, Cézanne, Gauguin sur tous les murs! L’art moderne européen est à l’honneur avec des œuvres de Picasso, Dali, Magritte, Léger, Matisse,  Miro, Giacometti, Braque, Chagall, Le Corbusier… Il y a aussi des collections anciennes asiatiques, grecques…

Les deux premières sculptures reprennent celles qui se trouvent en ville. Le grand vitrail est de Marc Chagall et a été offert par l’artiste à la ville.

La partie moderne du musée (modern wing) propose des expositions temporaires avec une vue splendide sur le Millenium Park. On a visité l’expo de sculptures de Charles Ray:

La dernière oeuvre est assez énigmatique pour nous: des bandeaux de papiers couverts de caractères et d’arobases ( tweets?) sortent de temps en temps des petites machines au-dessus. Le papier s’accumule au sol…. Je vous laisse trouver le sens de l’oeuvre….Décidément, l’art contemporain et moi, ça fait deux! Je n’ai pas beaucoup progressé depuis la soucoupe volante au Brésil!

En tous les cas, ce musée mérite le détour même si vous n’êtes pas des connaisseurs! Prévoyez au moins une demi-journée!

Le Loop est un quartier très vivant la journée avec toute la vie de bureau. Le soir, la partie qui reste animée est le Theatre District.

Comme dans beaucoup de villes américaines, quartiers riches et quartiers pauvres sont bien distincts. Les couleurs de peau ne se mélangent pas. On a séjourné dans un quartier résidentiel au Nord du centre ville avec de belles maisons, beaucoup d’arbres, des allées piétonnes. S’y promener à vélo a été un vrai plaisir! On est très loin de l’insécurité!

On ne pouvait quitter Chicago sans aller écouter du Blues. Un lieu connu est la House of Blues dans le Loop. Nous, nous sommes allés à Kingston Mines. Un Club tout simple avec de la très bonne musique. Deux salles, deux groupes qui alternent. On a écouté du blues traditionnel d’un côté et du Blues Funky de l’autre. Un très bon moment avec un public nombreux en pleine semaine!

Avant de se quitter, écouter ce morceau très connu des Blues Brothers :

Petit message final :

 IMG_8041Et nous partons pour notre dernière étape américaine : San Francisco!
Advertisements

3 réflexions sur “Chicago

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s