Road trip au Mexique ( partie 4 – fin) : Veracruz

D’Acapulco au Chiapas, en passant par Oaxaca, nous voici à la dernière étape de notre road trip mexicain : l’état de Veracruz.

Notre itinéraire pour rappel :

Direction Veracruz

Lors de notre billet précédent, on vous avait laissés au site archéologique majestueux de Palenque. On pensait passer la nuit dans le village mais grâce aux magnifiques visites de la matinée, on s’est sentis la force de poursuivre la route et d’avancer un peu en direction de Veracruz. Après 10 jours sur les routes, on cherche à équilibrer les efforts entre les journées! À 1h30 de Palenque se trouve Villahermosa, une ville au nom évocateur où on arrive en fin d’après-midi. On se dirige comme d’habitude vers le zocalo ( la place principale) qui n’est malheureusement pas à la hauteur des autres villes traversées. Villahermosa n’a pas de charme et on galère pour trouver un hôtel! Quand on en trouve un, on ne quitte plus la chambre: Repos! On reprend la route le lendemain à 5h! Plus de 5h de route plutôt agréable pour rejoindre Veracruz. Depuis notre arrivée au Mexique, on a enchaîné beaucoup de petites routes de campagne et de montagne avec beaucoup de trous et de topes ( dos d’ânes) alors quand on peut dépasser les 50 km/h, on est heureux!

La ville de Veracruz

Veracruz…un nom qui sonne bien … qui sent le western….

On a aimé cette ville tout de suite. Un très beau zocalo : de magnifiques bâtiments, de grands arbres, des terrasses accueillantes…

Le zocalo paisible s’anime en fin de journée : danse folklorique sur le podium central et musique. Des trios de vieux musiciens jouent en même temps. Il faut choisir stratégiquement sa place pour ne pas assister à trop de cacophonie en stéréo! Des vendeurs de colliers, lunettes et autres babioles cherchent le client entre les tables et les bancs du zocalo. Une dame danse seule devant les terrasses…

Vous l’avez compris, on a beaucoup aimé l’ambiance de ce cœur de la ville! Les arcades du zocalo « los portales » ont d’ailleurs eu une importance historique. C’est le lieu où on a combattu les envahisseurs! On a appris un peu de l’histoire de la ville lors de notre visite du Fort San Juan de Ulúa qui est un des monuments les plus emblématiques de la ville (construit entre le XVI et le XVIII° siècle).

Ce fort situé à l’origine sur une île a été une forteresse pour se défendre contre les pirates mais aussi contre les envahisseurs français et américains. Le petit musée du fort explique l’attaque américaine meurtrière de 1914 et l’occupation de la ville pendant 7 mois. Les héros nationaux sont largement honorés. Cette forteresse a été aussi une prison pour les opposants du régime sous la dictature de Porfirio Díaz. Beaucoup d’entre eux sont morts de maladie dans d’horribles cachots!

A côté du fort se trouve le port de Veracruz. C’est le premier qui a été fondé au Mexique par les Espagnols. C’est ici qu’a commencé la conquête espagnole. Aujourd’hui c’est le port le plus important du pays. Les marchandises provenant d’Europe arrivent ici et sont ensuite acheminées par camion vers la capitale ou le sud!

Les abords du port sont aménagés en promenade. Beaucoup de familles se baladent. Veracruz n’est pas une destination touristique connue du Mexique. On n’a pas croisé d’étrangers mais les Mexicains y viennent pour profiter du climat chaud et de la mer. La promenade au bord de la plage regorge de restaurants de fruit de mer mais la plage n’est pas très belle.

promenade bord de mer veracruz

promenade bord de mer

Les abords du port ont aussi de très beaux bâtiments.

Les rues du centre sont très animées et abondent de petits commerces. On peut boire et manger tous les 2 mètres, ce que font allègrement les promeneurs! On comprend mieux les problèmes de surpoids des Mexicains! On sent une une ambiance festive dans cette ville de la Caraïbe. C’est d’ailleurs à Veracruz qu’a lieu chaque année le carnaval le plus connu du Mexique ( certains disent que ce serait le troisième plus important du monde!).

La costa Esmeralda et Xalapa

Lors de notre deuxième jour sur place, Benoit – après une étude attentive du Petit Futé- m’a proposée d’aller nous baigner sur la costa Esmeralda et de faire un petit tour dans les environs. J’étais bien-sûr partante! « Costa Esmeralda »… j’imagine une eau turquoise… Après des heures de route (au lieu de l’heure et demie prévue!) où on a eu l’impression de se perdre 100 fois, on arrive sur cette fameuse costa Esmeralda qui n’a rien de turquoise, sauf peut-être pour les daltoniens! En plus, elle a été aménagée sans goût. Beaucoup de constructions semblent abandonnées. On est déçus. On ne se baigne même pas! On décide de repartir pour découvrir la capitale de l’Etat : Xalapa. Le problème que l’on a rencontré, encore une fois, c’est le manque d’indications sur les routes secondaires. Pas du tout de panneaux! Même pour se rendre vers la ville principale! À cause de toutes les intersections muettes, on a dû s’arrêter pour demander notre chemin un nombre incalculable de fois et je pourrais écrire un livre sur « L’art de demander son chemin et d’obtenir des informations qui ne nous aident pas! » Je dois dire que les gens nous ont toujours répondu avec un grand sourire et l’envie évidente de nous aider mais je ne peux pas dire que le résultat ait toujours été optimal!!! Ce qui parait évident pour quelqu’un du coin ne l’est vraiment pas pour nous! On finit par s’arrêter affamés en début d’après-midi dans le charmant village de Tlapacoyan. On prend un bon repas sur la place du village avec un accueil adorable et on obtient quelques explications supplémentaires sur les itinéraires recommandés pour rejoindre Xalapa et ensuite Veracruz.

On arrive à Xalapa au milieu des embouteillages! Petite halte rapide, le temps de prendre un café et un dessert (!).Son zocalo est original car il est en hauteur avec une rue qui la traverse en souterrain.

Il offre une vue panoramique sur les alentours. Deux sommets importants se trouvent à proximité : le volcan Cofre de Perote (4282 m) et le Pico de Orizaba, le pic le plus haut du Mexique ( 5760 m) . Lors de notre passage, on a essayé de les deviner mais c’était très gris et on n’a rien vu. Il parait que c’est fréquent de ne rien voir! Xalapa est une ville connue pour sa forte concentration d’intellectuels et sa vie culturelle. Bon, lors de notre passage, on n’a pas été frappés par sa qualité intellectuelle mais il parait que c’est fréquent de ne pas être frappé quand on passe en coup de vent!!! 😉 La ville plait beaucoup aux étudiants étrangers en langues et histoire de l’art. C’est vrai qu’on a croisé beaucoup de jeunes! Elle abrite aussi le deuxième musée d’anthropologie du pays.  Cette ville perchée et fraîche doit sûrement avoir des attraits que nous avons dû survoler par souci de rentrer à Veracruz le plus vite possible. Sur le trajet du retour, pour terminer cette journée, on s’est retrouvés sans essence, sur la réserve pendant plus de 60 kms, sans rien à l’horizon et avec très peu d’argent sur nous. Gros stress! Benoit est spécialiste du coup de la panne qu’on appelle entre nous « le coup grec » après s’être retrouvés dans les montagnes du Peloponèse à descendre en roues libres pendant 25 kms jusqu’à une station essence miraculeuse!!! Ces petites décharges d’adrénaline lui plaisent beaucoup! Ça le fait beaucoup rire! Je n’en dirais pas autant pour moi!!! 😦 Quand on a enfin trouvé de l’essence avant Veracruz, on a pu payer juste quelques litres car le péage à venir allait nous prendre le reste! On a rejoint notre hôtel après plus de 8h de route!!! C’est ce qu’on appelle une « petite balade à la plage »!!!

La fin du road trip

C´était aussi notre dernière journée au Mexique! Assez tristes de quitter ce pays qui nous charme tant! On échafaude déjà des plans pour y revenir!

Par contre, on n’est pas malheureux de terminer le road trip qui a été assez fatigant! On a fait plus de 3500 kms en 13 jours! C’est beaucoup car on a pris beaucoup de routes qui demandaient énormément de temps! La conduite était assez stressante car il fallait en permanence éviter les trous, passer des dos d’ânes énormes, doubler des semi-remorques, chercher son chemin, aller aux toilettes dans des lieux improbables. On a fait des heures de route de nuit sans aucun éclairage public… Malgré tout ça, on peut dire que tout s’est bien passé: pas d’accident et juste un pneu à changer ( en ville avec de l’aide!). Et surtout, on a fait de très belles découvertes! Ce pays regorge de trésors et les mexicains sont vraiment adorables!

On espère que ces 4 billets sur le Mexique vous ont donné envie d’y aller!

Quelle destination mexicaine vous tenterait?

Advertisements

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s