Road Trip au Mexique ( Partie 3) : le Chiapas

Après la côte Pacifique (Zihuatanejo et Acapulco) puis la ville de Oaxaca de Juarez, notre road trip nous emmène vers le Chiapas.

Notre itinéraire pour rappel :

San Cristobal de las casas

Après 6h de route depuis Oaxaca, nous arrivons à San Cristobal de las Casas à 2300m. On découvre d’emblée une ville de caractère très colorée : les maisons, les tenues traditionnelles des femmes. Comme d’habitude, au centre de la ville se trouve le zocalo ( place principale) avec son kiosque central. Le zocalo est bordé par des bâtiments avec des arcades, des restaurants et le palais du gouvernement en pleine rénovation ( ce qui ne semble pas plaire à tout le monde, vu les graffitis de protestation). Jouxtant la place, une magnifique cathédrale et son très grand parvis occupé en partie par des stands de livres et de jouets.

Depuis ce cœur de la ville, on aperçoit à chaque point cardinal une jolie bâtisse ou une église, souvent en hauteur.

À côté du temple de Santo Domingo, un musée retrace l’histoire de la région et expose de nombreux objets d’antiquité. En face du temple, un marché artisanal aux couleurs chamarrées propose tout l’artisanal local.

Nous avons grimpé les marches du Cerro de Guadalupe pour admirer la vue.

Vous avez remarqué le pagne du Christ? Assez élégant, non?

La ville a d’autres églises avec des couleurs assez classiques pour le Mexique : ocre, beige mais aussi une église bleue que nous avons baptisée « l’église grecque »!

La religion catholique est très forte dans cette région comme dans tout le Mexique. On a aperçu quelques Témoins de Jehovah. On a appris également que des indigènes des villages alentours convertis au protestantisme ont été exclus de leur communauté et se retrouvent sans logement et sans soutien. Des logements d’urgence sont mis en place. Cette intolérance religieuse est un peu étonnante quand on pense au syncrétisme religieux dont peuvent faire preuve les  cultures indigènes.

Tout le centre de la ville est vraiment agréable pour se promener. Trois longues rues piétonnes avec de très nombreux cafés et restaurants. Beaucoup de bon café car la région est productrice, des boutiques bio, des pâtisseries ( y compris françaises). Les visiteurs de la ville ont un look baba cool très caractéristique.

La population locale est en grande majorité indigène. Les femmes portent des tenues traditionnelles pour beaucoup d’entre elles.

On a été en permanence sollicités par des femmes et des enfants en tenue traditionnelle qui voulaient nous vendre leur artisanat. Ayant très peu de touristes dans la ville, on avait l’impression d’être une cible de choix. Il était souvent impossible d’avoir une conversation suivie entre nous! On passait notre temps à dire « No, gracias, No gracias ». Quand Benoit rajoutait « mi amor » ou « querida » pour être sympa, il se retrouvait avec une nouvelle amie qui ne voulait plus nous quitter! Le plus gênant était de voir beaucoup de jeunes enfants vendre leurs babioles dans les rues du matin au soir! Et l’école? En les regardant travailler, avec  sérieux et exactement la même tenue que leurs parents, on avait l’impression assez perturbante d’avoir des mini-adultes en face de soi! Heureusement, ils lâchaient par moment leur matériel pour jouer ou se bagarrer en riant! Je les rêvais alors dans une cour de récréation…

Les villages alentours

Un jour, nous sommes allés dans les villages au Nord de San Cristobal de las Casas. Après s’être pas mal perdus dans des petites routes sans aucune indication, on a découvert le village de Zinacantán. Sa spécialité est la culture de fleurs. On a aperçu de nombreuses serres y compris sur des reliefs étonnants. Les femmes ont des tenues qui reprennent la thématique des fleurs, dans des couleurs rouges- bordeaux. Difficile de les prendre en photo. On a essuyé quelques refus et fuites!

Ensuite, nous sommes allés à San Juan de Chamula. Sa grande place de l’église est vraiment charmante. On a subi une attaque en règle de jeunes vendeuses de rue, tout en charme!

Vous avez remarqué les hommes aux chapeaux? Assez impressionnants, non? En les voyant marcher de leur pas décidé, on se demandait s’ils partaient faire la révolution! N’oublions pas qu’on se trouvait au cœur du mouvement zapatiste!

Personnellement, mon expérience marquante dans ce village a été à l’intérieur de l’église. À l’intérieur, c’est vraiment très très fort. Il fait très sombre. Il n’y a aucun banc. Tout le sol est recouvert de branches de pins. des centaines de bougies longues et très fines sont disposées au sol. Les gens sont assis par petits groupes, à même le sol. Ils prient à voix basse, boivent du Coca-Cola et d’autres boissons qu’ils renversent aussi sur les bougies. Ils font des mélanges de cire et  de coca. Cela crée des fumées avec une odeur spéciale. Une femme passait un sac en plastique noir au dessus des flammes ( sans le brûler) puis le passait autour du corps d’une très vieille femme. Sûrement un moyen de lui donner des forces. L’ambiance est assez oppressante. L’air est très saturé, on ne voit pas bien où on met les pieds. J’ai d’ailleurs renversé des bougies en entrant. Personne ne m’a rien dit mais j’étais très gênée et je me suis empressée de les remettre tant bien que mal. Il y avait un autre étranger et on était tous les deux assez mal à l’aise: rester debout? S’asseoir? On avait pu entrer moyennant un paiement avec l’interdiction de prendre des photos. Après quelques minutes, je suis sortie impressionnée. J’ai lu ensuite que les indiens de San Juan adorent le Soleil et croient que le Christ mort est devenu une partie de l’astre solaire. Dans le cadre de leur culte, ils boivent une boisson une boisson très forte, le posh, qu’ils distillent eux-mêmes. La chaleur provoquée par l’ingestion de ce breuvage leur rappellerait le soleil. Le Coca augmenterait encore la sensation de chaleur dans l’œsophage. C’est tout de même étrange d’intégrer le Coca-cola, symbole du capitalisme, dans des rites ancestraux et d’autant plus dans une région zapatiste qui est devenue un symbole de l’alter-mondialisme!

Le troisième village visité est San Pedro ChenalhoC’est un village très modeste avec une place principale et des ruelles de maisons basses. Les hommes sont habillés de tuniques blanches qui leur laissent les jambes nues, des tuniques noires plus chaudes de la même fourrure que les jupes des femmes, 2 types de chapeaux.

Ces villages nous ont laissés l’impression d’entrer dans un monde fermé, avec ses fortes traditions. Je ne peux m’empêcher de me demander comment la jeunesse vit toutes ces traditions! La perpétuation des rites se fait-elle naturellement ou la modernité des villes crée des points de frictions?

Agua Azul

Le Chiapas, c’est aussi des paysages de montagnes magnifiques et des sites naturels de toute beauté. Nous avons visité l’un d’entre eux, Agua Azul, à 3h de San Cristobal. Ce sont des cascades d’eau turquoise que l’on peut longer sur plusieurs kilomètres, à pied. Des espaces sont dédiés à la baignade. Tout au long de la montée, des stands de nourriture et d’artisanat attendent le client. On est arrivés tôt le matin et on a eu le site presque pour nous tout seuls! Un bonheur! Seulement le son des chutes d’eau dans une nature luxuriante et une chaleur tropicale!

Quand on est repartis, des mini-bus arrivaient, des familles entières avec leur pique-nique et leur nécessaire de baignade. L’ambiance doit être bien différente en pleine journée!

Les ruines de Palenque

Une heure après Agua Azul, on a rejoint le site archéologique Maya de Palenque, un des lieux les plus connus du Mexique. Sous une chaleur écrasante, on a découvert un très grand site avec des pyramides immenses au milieu de la jungle. Un coup de coeur! Les murs des collines qui entourent le site lui donnent une apparence de forteresse. La cité bâtie par les Mayas entre 500 et 800 après J.-C. était destinée aux cérémonies religieuses, à l’époque du Roi Pakal. Sa tombe a d’ailleurs été découverte par un archéologue français en 1943. Un des bâtiments centraux est le Palacio où vivaient les familles royales et les prêtres

Et parce que c’est très beau, voici encore quelques photos :

Ce site archéologique est notre préféré au Mexique, et pourtant les autres nous avaient vraiment plu. On ne résiste pas à l’envie de vous montrer quelques photos de ces autres vestiges:

Le site de Teotihuacan ( Aztèques) à Mexico DF:

Site de Teotihuacan

Site de Teotihuacan

Le site de Monte Alban (Zapothèques) à Oaxaca :

Site de Monte Alban

Site de Monte Alban

Dans le Yucatan :

Le site de Chichen Itza ( Mayas) :

Chichen Itza Yucatan

Chichen Itza

Le site de Uxmal ( Mayas) :

Site de Uxmal Yucatan

Site de Uxmal

Pour la prochaine étape, on remonte vers Veracruz sur la côte Caraïbes! Autre décor, autre ambiance! À bientôt!

Publicités

4 réflexions sur “Road Trip au Mexique ( Partie 3) : le Chiapas

  1. Ma chère Nath, j espère que tu vas garder en mémoire toutes ces belles choses pour le restant de ta vie !!! tu me dis toujours que ta mémoire est défaillante…. en tout cas vous nous faites voir des splendeurs. muchos besos

    J'aime

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s