Petrópolis : la ville impériale à 1 heure de Rio!

Petrópolis a un nom qui évoque une ville du futur mais ne vous y trompez pas, c’est une ville prestigieuse du passé brésilien, le témoin des grandes heures de son histoire. Petrópolis est une ville de montagne qui a accueilli en villégiature les personnalités les plus prestigieuses du pays. On y sent l’influence européenne : la Suisse pour ses chalets de montagne, la France pour son architecture, l’Italie dans sa cuisine, l’Allemagne pour ses habitants… On vous emmène en visite? Tout commence par un bus. Pas très « impérial » comme moyen de transport, je vous l’accorde! On se dirige vers le fond de la baie de Guanabara. Jolie vue à notre droite sur la baie. Vue sur les favelas à notre gauche! C’est tout Rio, ça! Dans un même plan, on a un empilement de cabanes où se cache la misère et juste à côté la beauté spectaculaire de la nature. Assez rapidement, on est au milieu de la verdure. Petrópolis est à plus de 800 m d’altitude dans une chaîne de montagne de l’Etat de Rio : la serra dos órgãos ( la montagne des orgues).

Serra dos orgaos

Serra dos orgaos

Ce sera une heure dans un bus fou, lancé sur des routes de montagne. La montée prévue en 1h30 a été réalisée en 1h dans des conditions de sécurité plus que douteuses. Qui dit montagne, dit ravins… Je ne vous ferai pas un dessin… Je devinais un beau paysage mais franchement, je luttais contre la nausée en serrant les fesses!!! PetropolisOn arrive sur place sains et saufs avant 9h et première surprise: alors qu’on nous avait vendu la fraîcheur du lieu, il fait 30°c! C’est plus frais que Rio mais on ne va pas avoir froid!!! La polaire qu’on avait prise en prévision de la clim du bus et pour le climat changeant de la montagne va légèrement nous encombrer toute la journée!!! Pas grave! Le Petit Futé en mains, nous partons à la découverte des vestiges de l’histoire brésilienne! Vous savez que j’ai quelques lacunes en histoire mais je vais tâcher de faire illusion par quelques références savamment distillées!!! Le personnage fort de la ville est Dom Pedro II, c’est lui qui a créé la ville par décret en 1843 et lui a donné son nom « Petro-Polis »= la ville de Pierre/Pedro. Il a encouragé la venue de fermiers allemands pour peupler les environs. Le lieu avait été découvert par son père Dom Pedro I qui a été le premier empereur du Brésil après son indépendance du Portugal.

Dom Pedro II

Dom Pedro II

Dom Pedro II a été le deuxième ( et dernier) empereur. Il a fait construire un magnifique palais où il adorait passer ses étés avec sa famille. Il paraît qu’il pouvait y rester jusqu’à 5 mois! Aujourd’hui, le bâtiment est devenu le musée impérial ouvert aux visiteurs. Le soir, il y a un spectacle de son et lumière.

Le musée impérial

Le musée impérial

La visite du musée se fait à certaines conditions! La première est de déposer ses affaires personnelles dans une consigne. Les photos à l’intérieur sont interdites et visiblement, on ne nous fait confiance pour respecter cet interdit! La deuxième condition est de mettre des patins pour ne pas abîmer le parquet! En fait, un employé est accroupi pour vous chausser les patins. J’avais l’impression d’être Cendrillon lors de l’essayage qui allait changer sa vie!!!! Dès que tu commences à marcher, c’est plutôt la marche de l’empereur version pingouins! Air ridicule garanti! Mais pas de photo, pas de preuves! 🙂 Je vais essayer de vous résumer ce qu’on a vu et ce dont je me souviens ( J’ai l’impression de passer l’oral du bac!!! « Mademoiselle, c’est tout ce que vous avez retenu?? ») Bon, allons-y : Palais de style néo-classique sur 2 niveaux, de longs couloirs, de grandes et hautes pièces, du bois foncé ( meubles et parquets), du marbre. Un grand escalier magistral (On peut enlever ses patins! Ouf!) Un joli escalier en colimaçon probablement utilisé par les domestiques. Il y a bien-sûr les pièces de réception, la salle à manger où l’on s’adaptait à l’absence de lumière électrique : déjeuner à 9h et diner entre 16 et 17h! Pas de petit-déjeuner!? La vaisselle était de la porcelaine de Sèvres ou de baccarat! La grande classe! Pas de cuisine dans le palais: les plats étaient cuisinés dans une annexe et transportés. Une salle de musique avec son piano. La pièce de couture avait une magnifique mallette avec tout le matériel venant de Chine. On a vu les chambres évidemment! Ce qui m’a marqué, c’est que la princesse Isabelle ( la fille aînée de Dom Pedro II) avait une chambre vraiment moche, un lit minuscule et peu confortable, presque pas de mobilier. La taille du lit serait liée à son statut de célibataire! Soit! Pas de mari, pas de lit! Le problème, c’est que sa petite sœur Leopoldinha, elle, avait un beau lit à baldaquin, dans un chambre bien éclairée et de beaux meubles! Première leçon de l’histoire : la deuxième fille de l’empereur était la chouchou de son papa! Cela ne lui a pas vraiment réussi : Leopoldinha est morte à 24 ans alors que Isabelle a eu une longue vie!

Dernier portrait de la famille impériale

Dernier portrait de la famille impériale

Sinon, on a vu les toilettes impériales, un meuble de bois pas vraiment confortable, dans la pièce dédiée à la toilette! Je ne suis pas sûre qu’ils y passaient des heures à bouquiner!!! Dans le palais, on peut admirer aussi des choses plus prestigieuses comme des bijoux et tous les atours de l’empereur : couronne, manteau et sceptre! On a appris lors de la visite que Dom Pedro II aimait beaucoup la science. Il y avait dans son bureau un télescope mais surtout le téléphone! Il venait de découvrir cette invention lors d’un voyage à  l’Exposition Universelle de Philadelphie. C’était un empereur qui aimait les arts, la lecture, les langues etc… Il y avait beaucoup d’immenses tableaux dans toutes les pièces, des portraits. Petite déception de Benoit : »Il n’y avait pas de belles gonzesses! » C’est d’ailleurs ce qu’a pensé l’empereur lui-même quand il a découvert celle qu’il avait accepté d’épouser! Il n’a pas caché sa déception! Dure la vie d’empereur! Il a dû se résigner à la garder et lui faire des enfants!!! Dom Pedro et sa famille ont profité de ce palais jusqu’à leur exil en 1889, au moment de la proclamation de la République. Je vous ai dit que le jardin du Palais est l’oeuvre d’un paysagiste français: Jean-Philippe Binot?!

Les jardins du palais impérial

Si vous  êtes frustrés par ma maigre description du Palais et l’absence de photos, vous pouvez regarder ici une visite virtuelle proposée par le musée.

Dans notre visite du Palais mais aussi de la ville, il y a eu beaucoup de références à la France, aux Français. D’ailleurs la princesse Isabelle, héritière de l’empereur, a épousé un Français : Gaston D’Orléans comte d’Eu. Un autre lieu intéressant de la ville est le Palais de cristal. Sa structure en fer a été fabriquée en France à la demande de Gaston, le gendre, vous suivez?! C’était un espace pour accueillir les expositions de fleurs. Il a gardé cette vocation et d’ailleurs, on a raté de peu une exposition d’orchidées et de camélias. Le palais venait d’être vidé à notre arrivée! 😦 Ce lieu a aussi une importance symbolique parce qu’est là que, lors d’une célébration avec la Princesse Isabelle, les derniers esclaves de Petrópolis ont été libérés, un mois avant le décret d’abolition pour le Brésil (en mai 1888).

Le Palais de Cristal

Dans la ville de Petrópolis, les belles maisons se succèdent. Tous les aristocrates de la cour avaient leur résidence d’été à proximité de celle de l’empereur. Aujourd’hui, certaines sont reconverties en écoles ( écoles d’anglais, de gastronomie), d’autres en cliniques ou en hôtels. Chacune a une plaque rouge expliquant qui était son illustre propriétaire. Nous, on ne les connait pas mais les Brésiliens oui. Les familles riches sont toujours les mêmes!

Le chalet de Santos Dumont

Le chalet de Santos Dumont

Santos Dumont, lui, n’avait pas la folie des grandeurs avec son chalet alpin. C’était un pionnier franco-brésilien de l’aviation. Il a donné son nom à sa ville de naissance et à l’aéroport national de Rio ( entre autres). Il serait le premier à avoir volé avec un engin « plus lourd que l’air » : le « 14bis ».

L'avion de Santos Dumont : 14bis

L’avion de Santos Dumont : 14bis

Un autre personnage célèbre qui a élu domicile à Petrópolis : l’écrivain Stephan Sweig. C’est dans sa petite maison de la ville qu’il a beaucoup écrit: le célèbre « le joueur d’échecs » et un livre moins connu « Brésil , terre d’avenir ». Il s’y est suicidé avec sa femme en 1942, complètement abattu par le nazisme en Europe. Il a laissé une lettre où il parle de son admiration pour le Brésil. La ville a de quoi séduire avec ses parcs, les canaux qui la traversent enjambés par de jolis ponts en bois rouge. Certains ont essayé d’imiter l’inimitable horloge fleurie de Genève!!! Même pas impressionnée! Vous avez remarqué tous ces fils électriques, en travers des photos?! C’est pénible!!! Pour parcourir le centre historique, on a fait une bonne marche! Certains ont choisi une option plus cool : la calèche!  On ne mange pas de ce pain-là, nous! Nous ne sommes pas des nantis!!! 😉 On a fait une halte dans la Cathédrale ( style néo-gothique français!), pour le recueil spirituel et la fraîcheur!!! La famille impériale y repose pour l’éternité dans un tombeau.

La cathédrale

Dans la cathédrale, il y avait une statue de Saint Antoine (le saint des Pauvres, d’après la plaque!). Il mérite bien une petite place dans ce billet après tout cet étalage de richesses!

Saint Antoine

Saint Antoine

Un des plus beaux bâtiments de la ville est le Palais Rio Negro. À partir de 1903, beaucoup de présidents brésiliens en ont fait leur résidence d’été ( la version républicaine du palais impérial!). Aujourd’hui, il est rarement utilisé.

Palacio Rio Negro

Dans la ville, il y a aussi des attractions auxquelles on a facilement résisté : plusieurs grandes brasseries qui se visitent, des boutiques de vêtements à prix d’usine. On n’aime ni la bière,  ni le shopping! Par contre, on aime beaucoup manger ( surtout après une telle dose de culture et d’histoire!!!) et on a terminé notre balade dans une jolie bâtisse reconvertie en restaurant. Un buffet au kilo recommandé par le Petit Futé où on a très bien mangé dans une ambiance hors du temps. À côté de nous déjeunaient deux jeunes abbés en soutane que je n’ai pas osés photographier mais que je trouvais très beaux dans ce cadre.

Restaurant "o paladar"

Restaurant « o paladar »

Aujourd’hui, cette ville continue d’attirer de nombreux visiteurs pour sa beauté, sa (relative) fraîcheur et sa tranquillité (C’est la ville la plus sûre de l’Etat de Rio). La région où on cultive d’excellents produits a attiré de nombreux chefs et sa gastronomie y est réputée. Les meilleurs restaurants du Brésil se trouveraient à Itaipava, un village à 20 km de là. Un autre point d’intérêt dans les environs est Teresópolis qui est le point de départ des randonnées dans les montagnes avoisinantes. En ce qui nous concerne, on n’était pas vraiment en jambes pour une randonnée et on a pris le chemin de la gare routière. Retour à Rio en bus avec un chauffeur qui, par chance, n’était pas d’humeur kamikase. 🙂

Belle journée! Luxe, calme et histoire!

Alors, Petrópolis vous a plu? Vous avez tout retenu de mes explications historiques? Je vais passer dans les rangs pour vérifier! Gare à vous! 😉

Advertisements

8 réflexions sur “Petrópolis : la ville impériale à 1 heure de Rio!

  1. Hola Nathalie!!!!!. Muy bonito todo, me gustó el chalet Santos Dumont y la catedral de san Antonio. En Latinoamérica es el santo de las cosas perdidas… Mira que estoy conociendo por ti muchas cosas que no conocía de Brasil.

    Saludos…me saludas a Benoit
    🙂

    J'aime

  2. On a rien vu de tout ça pendant notre belle croisière de 2 semaines !!!!! Croisière à touristes quoi !!!!
    J’ai envie d’y retourner avec toi comme guide ,es tu d’accord ??? J’arrive !!!!
    Merci

    J'aime

Laisse un commentaire! Ça fait toujours plaisir!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s